Skip Ribbon Commands
Skip to main content
Skip Navigation LinksBoys Town Pediatrics > Knowledge Center > Pediatric Advisor

Le trouble obsessionnel-compulsif chez les enfants et les adolescents

(Obsessive-Compulsive Disorder in Children and Teens)

Qu'est ce que le trouble obsessionnel-compulsif?

Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) est un trouble qui influe sur vos pensées et vos actes. Si votre enfant souffre d'un TOC, cela signifie qu'il pense continuellement à quelque chose qui provoque de l'anxiété. Votre enfant peut effectuer des actions à répétition afin d'aider à contrôler l'anxiété. Par exemple, s’il s'inquiète continuellement au sujet des germes ou s'il a peur de tomber malade, il peut se laver les mains à toutes les heures. Les pensées constantes s'appellent des obsessions. Les actions sont appelées des compulsions. Votre enfant peut passer des heures à répéter les mêmes actions, et ce, à tous les jours. Il s'agit de rituels.

Votre enfant a peut-être toujours souffert de ce trouble, mais un traitement pourrait l'aider à prendre conscience de ses symptômes et à les gérer. Le TOC peut durer pendant des semaines ou des mois, puis disparaître ou diminuer de manière importante. Il peut apparaître de nouveau à l'âge adulte.

Quelle en est la cause?

La cause exacte de ce trouble est inconnue. Toutefois, nous savons que :

  • Le cerveau produit des substances chimiques qui influencent les pensées, les émotions et les actions. Si ces substances chimiques n’atteignent pas l’équilibre approprié, il peut se produire des problèmes dans la manière de penser, dans les émotions et dans les actions de votre enfant. Le cerveau d’un enfant souffrant d’autisme pourrait produire une trop grande ou une trop petite quantité de certaines substances chimiques.
  • Les TOC sont souvent héréditaires.
  • Le cerveau des gens qui souffrent de ce trouble peut présenter des changements. Ces changements peuvent signifier que certaines parties du cerveau de votre enfant sont plus ou moins actives que chez les autres.
  • Le TOC peut se développer ou s'aggraver après une infection streptococcique.
  • Le TOC est souvent accompagné d'autres troubles de l'humeur tels que les troubles anxieux, la dépression et le trouble bipolaire.
  • Les enfants qui ont reçu un diagnostic du syndrome de la Tourette sont plus enclins à développer un TOC. Les enfants ayant le syndrome de la Tourette peuvent avoir de courts épisodes de tremblement du visage, des mains ou des jambes sans pouvoir les contrôler. Ils peuvent aussi dire des mots ou produire des sons sans pouvoir les contrôler.

Les enfants peuvent présenter des signes de TOC dès la petite enfance, mais la plupart du temps le TOC est diagnostiqué chez les enfants entre 10 et 15 ans.

Quels en sont les symptômes?

Les enfants souffrant d'un TOC peuvent présenter des symptômes d'obsessions seulement ou de compulsions seulement, mais la plupart du temps ils souffrent des deux. Un grand nombre d'enfants aux prises avec un TOC savent que leurs pensées et leurs actions ne sont pas normales.

Les types d'obsessions et de compulsions que les enfants peuvent avoir dépendent de leur âge. Les obsessions et les compulsions peuvent changer à mesure que l'enfant grandit. Les enfants avec un TOC peuvent présenter des symptômes, tels que :

  • La propreté : les enfants se lavent souvent les mains ou se brossent les dents plusieurs fois par jour. Ils peuvent refuser de toucher les choses avec leurs mains; se servant d'une barrière (un mouchoir en papier ou la manche d'une chemise) pour toucher les choses. Ils peuvent développer des routines étranges; par exemple, allumer et éteindre des appareils à l'aide de leurs pieds.
  • Répétition : ils peuvent mettre le bouchon sur le dentifrice 20 fois avant d'être certains qu'il est bien serré. Ou ils peuvent allumer et éteindre la lumière plusieurs fois avant d'être certains qu'elle est bien fermée.
  • Vérification : les enfants peuvent vouloir retourner dans leur chambre à plusieurs reprises pour s'assurer que les jeux vidéo sont bien éteints. Il est fort possible que vous ayez à les rassurer fréquemment, afin de les empêcher d'aller dans leur chambre à plusieurs reprises.

En plus des symptômes principaux, les enfants ayant un TOC peuvent :

  • Organiser leur bureau ou leur place à la table de cuisine jusqu'à la perfection
  • Être tout le temps sur la défensive ou s'effaroucher facilement
  • Penser constamment que quelque chose de terrible va se produire
  • Avoir une faible estime personnelle parce qu'ils ne sont pas en mesure de contrôler les symptômes
  • Avoir de la difficulté à terminer leurs devoirs et leurs travaux parce qu'ils veulent être trop parfaits
  • Avoir des rituels en lien avec la nourriture et les repas, mal manger ou être très difficile à table
  • Avoir de la difficulté à se concentrer en raison de l'inquiétude découlant des symptômes liés au TOC

Les symptômes peuvent se produire à certains endroits, par exemple, à la maison et non à l'école. Ils peuvent aussi se produire à certaines périodes, comme au moment d'aller au lit ou lorsque l'enfant se prépare pour l'école.

Un enfant aux prises avec un TOC peut vouloir changer les habitudes de la famille. Par exemple, l'enfant peut insister pour que les vêtements soient lavés à plusieurs reprises, il peut demander à ses parents de vérifier ses devoirs à plusieurs reprises ou il peut se mettre en colère si les choses ne sont pas en ordre dans la maison.

Outre le TOC, les enfants et les adolescents peuvent souffrir de troubles additionnels, comme :

  • Une anxiété générale la plupart du temps
  • Dépression
  • Un état de stress post-traumatique
  • Des problèmes d'abus d'alcool et de drogue, y compris la consommation de marijuana, d'alcool ou de calmants pour tenter de contrôler ou d'éviter leurs symptômes

Comment s’établit le diagnostic?

Le fournisseur de soins de santé de votre enfant ou un thérapeute en santé mentale vous posera des questions concernant les symptômes de votre enfant, vos antécédents médicaux familiaux et les médicaments qu’il prend, le cas échéant. Il vérifiera que votre enfant ne souffre pas d’autres maladies ou qu’il n’a pas de problèmes d’alcool ou de consommation de drogues qui pourraient causer les symptômes.

Il est important de s'assurer que votre enfant ou adolescent rencontre un professionnel d'expérience. Le thérapeute devra vérifier souvent les symptômes et les médicaments de votre enfant.

Comment se traite cette maladie?

Plusieurs thérapies comportementales existantes permettent d'enseigner aux enfants des méthodes pour contrôler ou arrêter leurs actions obsessives. Les thérapies comportementales aident les enfants à arrêter leurs comportements compulsifs et à ne pas ressentir d'anxiété lorsqu'ils cessent ces comportements.

La thérapie d'exposition avec prévention de la réponse a permis de soulager plusieurs enfants aux prises avec un TOC. Elle consiste à mettre votre enfant en présence de ses peurs en augmentant son exposition graduellement à celles-ci. Par exemple, si un enfant se lave les mains tout le temps parce qu'il a peur de la saleté, le thérapeute peut l'amener à toucher quelque chose de sale. Par la suite, les deux peuvent se tenir debout près de l'évier sans se laver les mains jusqu'à ce que l'anxiété s'apaise. Cette thérapie prend du temps et la plus grande partie du travail se fait à la maison, ainsi qu'avec le thérapeute. Les enfants apprennent des méthodes pour contrôler la réponse de leur corps à l'anxiété; par exemple, avec des exercices de respiration. Avec de la pratique, les pensées obsessives ne les rendent plus aussi anxieux et ils peuvent éviter les comportements compulsifs pendant des périodes plus longues.

La thérapie cognitive du comportement (TCC) aide les enfants à reconnaître les pensées qui sont associées avec leurs urgents besoins d'agir et leur enseigne comment contrôler ces pensées. La TCC enseigne également des habiletés pour la gestion de l'anxiété en lien avec les symptômes.

La thérapie familiale peut aussi être efficace. La thérapie familiale traite l'ensemble de la famille au lieu de traiter uniquement l'enfant. Souvent, les enfants se sentent soutenus lorsque leurs parents ainsi que leurs frères et sœurs participent au traitement avec eux et que tout le monde travaille conjointement.

Si un enfant a des symptômes sévères, une meilleure solution peut consister en une thérapie comportementale et une médication appropriée. Il existe plusieurs types de médicaments pour traiter un TOC. Le fournisseur de soins de santé de votre enfant travaillera en collaboration avec vous pour choisir le meilleur médicament pour votre enfant.. Il se peut que votre enfant doive prendre plus d’un type de médicament.

La N-acetylcysteine peut être un traitement d'appoint bénéfique pour les TOC.

Comment puis-je aider mon enfant?

Il peut arriver que vous vous laviez fréquemment les mains ou que vous ne touchiez pas à certaines choses ou que vous ne fassiez pas les choses d'une certaine manière afin de soulager la détresse de la personne aux prises avec un TOC. Discutez avec le thérapeute de votre enfant pour savoir s'il est opportun que les membres de la famille continuent d'agir de manière à atténuer les symptômes de l'enfant.

  • Accordez du soutien à votre enfant. Laissez votre enfant parler de ses sentiments de peur, s'il a envie d'en parler. Ne forcez pas la question si votre enfant n'a pas envie d'en parler. Ne critiquez pas votre enfant lorsqu'il agit comme un enfant plus jeune. Faites sentir à votre enfant qu'il est en sécurité et protégé. Le soutien et la compréhension que vous lui offrez peuvent aider votre enfant à gérer son sentiment de peur.

    Restez en contact avec les enseignants, les gardiens et les autres personnes qui s’occupent de lui et partager toute information concernant ses symptômes.

  • Aidez votre enfant à apprendre à gérer le stress. Enseignez à votre enfant et votre adolescent comment respirer profondément et d’autres techniques de relaxation lorsqu’il se sent stressé. Aidez-le à trouver des façons de relaxer, par exemple pratiquer un passe-temps, écouter de la musique, jouer, regarder des films, marcher.
  • Prenez soin de la santé physique de votre enfant. Assurez-vous que votre enfant mange sainement, qu’il dort suffisamment et fait quotidiennement de l’exercice. Enseignez aux enfants et aux adolescents à éviter l’alcool, la caféine, la nicotine et les drogues.
  • Vérifiez les médicaments de votre enfant. Pour aider à prévenir les problèmes, indiquez à votre fournisseur de soins de santé et à votre pharmacien tous les médicaments, remèdes naturels, vitamines et suppléments que votre enfant prend.
  • Communiquez avec votre fournisseur de soins de santé ou votre thérapeute si vous avez des questions ou si vous jugez que les symptômes de votre enfant empirent.

Obtenez des soins d’urgence si votre enfant ou votre adolescent songe au suicide, à se blesser lui-même ou à blesser les autres.

Pour de plus amples détails, communiquez avec

Developed by RelayHealth.
Pediatric Advisor 2015.3 publié par RelayHealth.
Dernière date de modification: 2014-04-24
Dernière date de révision: 2014-01-27
Ce contenu est révisé périodiquement et il est possible que des changements surviennent au fur et à mesure que l'information concernant la santé devient disponible. Cette information vise à informer et éduquer et ne remplace pas l'évaluation médicale, le conseil, le diagnostic ou le traitement offert par un professionnel de la santé.
Copyright ©1986-2015 McKesson Corporation and/or one of its subsidiaries. All rights reserved.
Page footer image